Le système endocrinien

naturo endocrinien

Je vous ais recemment posté des articles sur les perturbateurs endocriniens et comment tenter d’y échapper, et donc comprendre, connaitre celui-ci et de son importance dans le fonctionnement de notre corps me semble utile. Je vais donc tenter sommairement de vous l’expliquer car le système endocrinien est extrêmement complexe et evidenmment ne peut se résumer juste à une page.

Notre système endocrinien comprend les ovaires, les testicules, les glandes thyroïde, parathyroïdes et surrénales, l’hypophyse, l’épiphyse cérébrale, le pancréas ainsi que les cellules sécrétrices d’hormones situées dans le tube digestif, les reins, le cœur et le placenta. Les glandes endocrines sécrètent des substances chimiques appelées hormones, alors que les autres glandes de l’organisme produisent d’autres substances ou liquides; par exemple, les glandes lacrymales sécrètent les larmes, les glandes salivaires produisent la salive et les glandes sudoripares sécrètent la sueur.

Il s’agit d’un système régulateur agissant conjointement au système nerveux, favorisant la constance des sels et du volume de l’eau. Il est composé des glandes exocrines, qui sécrètent du liquide à l’extérieur de l’organisme, sans passer par le sang (glandes sébacées et sudoripares) et des glandes endocrines sécrétant les hormones dans le sang. Ces dernières jouent un rôle essentiel en régularisant le métabolisme et l’homéostasie par la chimie du corps. Elles ont aussi une fonction déterminante sur la croissance, le développement corporel, la reproduction et l’accouchement.

  • L’hypothalamus, intermédiaire entre le système nerveux et endocrinien, sécrète des hormones et les envoie à l’hypophyse.
  • Lhypophyse ou glande pituitaire, les stocke et les transmet aux autres glandes ainsi que les hormones qu’elle a elle-même fabriquées, les stimulines. 
  • Les glandes concernées sont la thyroïde, les parathyroïdes(indispensables à la vie, fabriquant la parathormone), lessurrénales (secrétant d’une part l’adrénaline et la noradrénaline, et de l’autre la cortisone et la cortisole), lethymus (DHEA) et les gonades (production d’œstrogène et de progestérone par les ovaires, testostérone sécrétée dans les testicules).
  • L’épiphyse ou glande pinéale, produit et libère la mélatonine, réglant les cycles veille-sommeil. Le processus s’effectue dans l’obscurité. Lors d’une surproduction pouvant être cause de dépression, il est possible de la réguler à la lumière du soleil.

Certains organes comportent une partie endocrine ou des tissus endocriniens :

  • Le pancréas, composé de 4 types de cellules sécrétant l’insuline et le glucagon, régule le taux de glucose sanguin, la somatostatine et les polypeptides pancréatiques. 
  • Le foie, les reins, où une hormone stimule la formation de globules rouges, et l’intestin grêle, aidé à la dégradation des aliments par des enzymes provenant du pancréas.

Les hormones (aussi appelées « messagers chimiques ») qui sont produites par les glandes endocrines pénètrent dans les capillaires (et les vaisseaux lymphatiques) de l’appareil circulatoire. Elles se déversent dans la circulation sanguine jusqu’à des « récepteurs » spécifiques situés dans les organes ou les systèmes cibles, où elles peuvent déclencher leurs effets biologiques.

Le système endocrinien est important parce qu’il coordonne et régule nombre des fonctions essentielles de l’organisme, comme :

      • la croissance et le développement
      • le comportement
      • la reproduction et le développement de l’embryon
      • la production, l’utilisation et le stockage de l’énergie
      • l’équilibration et le maintien électrolytiques (eau et sel) dans l’organisme
      • la réaction aux stimuli par ex. peur, agitation)

Quelques exemples d’hormones

Voici quelques exemples d’hormones sécrétées par le système endocrinien :

      • hormone adrénocorticotrope (ou ACTH pour adrenocorticotrophic hormone) = hormone produite par l’hypophyse qui agit sur la libération des corticostéroïdes par les glandes surrénales.
      • vasopressine (ou ADH pour antidiuretic hormone) = hormone produite par l’hypophyse qui stimule la réabsorption de l’eau par les tubules rénaux.
      • adrénaline (épinéphrine) et la noradrénaline (norépinéphrine) = deux hormones produites par les glandes surrénales qui aident l’organisme à réagir (mécanismes de défense du corps) dans des conditions stressantes (ces hormones peuvent augmenter le débit cardiaque, la tension artérielle, la glycémie, la vitesse de coagulation sanguine).
      • œstrogène = hormone sexuelle produite par les ovaires.
      • testostérone = hormone sexuelle produite par les testicules et les glandes surrénales.
      • insuline = hormone sécrétée par le pancréas qui régule l’utilisation et le stockage des glucides.
      • hormones thyroïdiennes = hormones produites par la thyroïde qui agissent sur le fonctionnement de presque toutes les cellules de l’organisme (croissance, développement et métabolisme).

Pourquoi est-il important?

On s’est intéressé aux conséquences possibles des substances chimiques, étant donné que le système endocrinien régule un grand nombre des activités complexes du corps humain. La plupart des espèces animales, comme les autres mammifères, les vertébrés qui ne sont pas des mammifères (p. ex. les oiseaux, les poissons, les amphibiens et les reptiles) et les invertébrés (p. ex. les insectes, les araignées, les escargots, les crabes, les homards), sont dotées d’un système endocrinien.

Le système endocrinien régule nombre des fonctions de l’organisme, tant des réactions immédiates que des fonctions permanentes. Les hormones stabilisent ou équilibrent les fonctions de l’organisme. Les concentrations hormonales sont à leur tour influencées par les stimulis auxquels l’organisme est exposé et sont régies par des mécanismes complexes de rétroaction.

Toute perturbation de cet équilibre peut occasionner des changements dans le développement, la croissance, la reproduction ou le comportement qui peuvent avoir des conséquences pour l’animal ou l’être humainou la génération suivante.

Certaines substances présentes dans la nature ou produites par l’homme peuvent agir sur le système endocrinien. Par exemple, des substances chimiques d’origine végétale (phytoestrogènes) ont des effets qui rappellent ceux de l’oestrogène. Certains médicaments ou polluants du milieu peuvent imiter ou au contraire bloquer l’activité de certaines hormones. Si la communication normale entre l’hormone « messagère » et les récepteurs cellulaires est perturbée, le message chimique est mal interprété et l’organisme réagit par une réponse anormale. La compréhension du rôle du système endocrinien (et des hormones produites par ces glandes) dans le fonctionnement normal de l’organisme vous donne une idée des types de problèmes qui peuvent survenir quand le système endocrinien est déréglé. Nombre d’organes agissent sur d’autres organes et, compte tenu de ces interactions très complexes, il est extrêmement difficile de définir ou de prévoir les effets des perturbateurs.

Autres articles sur ce sujet cliquez > Perturbateur endocrinien

Vous devriez également aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Je suis spécialisée dans la gestion du stress et l’accompagnement des femmes de 40 ans à la préménopause et ménopause, mais aussi des troubles féminins.

Transmettre est une passion et les rencontres sont toujours enrichissantes ! Je suis formatrice indépendante pour plusieurs organismes de formations en naturopathie.