Précautions avec les huiles essentielles

naturo danger HE

L’utilisation des huiles essentielles est à prendre avec précautions car il ne faut pas considérer ces produits comme des friandises sous peine d’effets secondaires.

 Les Huiles Essentielles sont très importantes. Mais mal employées, utilisées à mauvais escient ou à des doses inadaptées, elles peuvent être responsables d’effets secondaires.

Exemple : l’Huile Essentielle de cannelle peut brûler ! L’huile essentielle de menthe poivrée ne s’applique jamais sur une surface étendue en raison de la réaction glacée qu’elle provoque. Cette même huile essentielle sera strictement contre-indiquée pour les femmes enceintes et allaitantes ainsi que pour les nourrissons de moins de 30 mois. 

naturo HE cannelle1

Il est impossible de donner un seuil toxique à ne pas dépasser (une goutte, c’est une goutte, pas deux !). Ainsi il suffit d’un gramme de lavande pour devenir somnolant, deux grammes d’hysope pour risquer la crise d’épilepsie et deux toutes petites cuillères d’Huile Essentielle de Sauge pour assurer une issue fatale à son consommateur. Certes, il s’agit là de cas théoriques et extrêmes. Cependant, il est nécessaire d’apprendre à reconnaître les effets secondaires plus bénins.

En premier lieu l’allergie, personne n’en est à l’abri. Ou bien une irritation de la peau ou des muqueuses, ou encore un effet carrément toxique, spectaculaire, telle qu’une crise d’euphorie, d’épilepsie, un sommeil soudain et profond, et chez les femmes enceintes un avortement spontané ! Cette dernière catégorie d’effets indésirables n’existe que suite à des doses trop élevées.

 Lorsque votre médecin vous prescrit un comprimé, vous n’en prenez pas DEUX. 

C’est la même chose en Aromathérapie  !

Il est très important que les Huiles essentielles sont choisies par un thérapeute ou aromathérapeute compétent, ainsi bien choisies les Huiles essentielles ne présentent aucun danger et n’offrent que la puissance de leur efficacité, ainsi que le respect du corps dans lequel elles agissent.

Ne jouez pas l’ «Apprenti Sorcier» en jouant avec des formules trouvées sur Internet.

Voici les 10 commandements des huiles essentielles

– Respectez les dosages et les posologies à la lettre.

On utilise les huiles essentielles au goutte par goutte. N’augmentez pas le dosage volontairement en vous disant ça sera plus efficace.

– Ne jamais remplacer une huile par une autre.

Chaque huile essentielle est spécifique par rapport à ses caractéristiques selon le problème à traiter. Parfois certaines huiles se ressemblent par leur dénomination assez proche comme l’huile essentielle de lavande officinale et l’huile essentielle de lavande aspic. Ces deux huiles ont des propriétées différentes et règlent des problèmes différents.

– Toujours diluer les huiles essentielles.

Les huiles essentielles doivent toujours être diluer avant une application cutanée. En générale on les diluent avec une base neutre, du gel douche, du shampooing… Seulement dans quelques cas les huiles peuvent être utilisées pures mais il faut faire attention à respecter le dosage car c’est souvent de faibles quantités utilisées, 1 à 2 gouttes.

– Diluez avant absorption

Toujours absorber une huile essentielle sur une morceau de sucre, comprimé neutre, miel ou autres bases qui permettent une administration par voie orale.

– Éviter le contact des yeux et des muqueuses

Les huiles essentielles peuvent être irritantes au contact des yeux ou des muqueuses (oreilles,nez,anus,vagin). L’application des huiles essentielles sur des muqueuses est à utiliser que dans des cas très précis.

– Quel geste en cas d’accident ?

En cas de projection sur les yeux ou sur le peau en trop grosse quantité, essuyez la peau avec un coton imbibé d’huile d’amande douce. Si vous ingérez une trop grosse quantité d’huile appelez le 15.

– Respectez les précautions liées à certaines huiles

Certaines huiles demandent plus de précautions. Par exemple, les huiles essentielles d’agrumes sont photosensibilisantes. Des tâches brunes indélébiles peuvent apparaitre après application sur la peau.

– Femmes enceintes, allaitantes et enfants, prudence

Certaines huiles essentielles sont interdites aux femmes enceintes, qui allaitent, et aux enfants.

– Arrêtez le traitement si rien ne se passe

Les résultats des huiles essentielles sur l’être humain sont très efficaces et cela rapidement. Si les bienfaits ne se font pas ressentir, arrêtez le traitement.

– Au moindre doute, consultez un spécialiste

– Par précaution et excès de prudence, les 3 premiers mois de toute grossesse interdisent l’emploi des HECT. Seul le médecin aromathérapeute peut en prendre la responsabilité.

– Après massage ou application  cutanée, il convient de toujours se laver les mains.

– Ne jamais injecter d’huiles essentielles par voie intraveineuse ou intramusculaire.

– Utiliser des huiles essentielles de haute qualité (100% pures et naturelles) et de marque réputée.

– Ne pas laisser les flacons à la portée des enfants.

– Les personnes allergiques devront prendre la précaution préliminaire d’un test allergique aux HECT.

– Les yeux, le nez, le conduit auditif, les zones ano-génitales ne peuvent jamais être l’objet d’application d’HECT pures.

– En cas d’absorption ou d’instillation accidentelle, ingérer ou appliquer une huile grasse pour diluer l’HECT (olive, tournesol) puis adressez vous au centre antipoison.

N’hésitez pas à consulter un naturopathe – aromathérapeute qui pourra vous aider au mieux selon vos besoins et adapté à votre personne. 

Pour mieux connaitre les huiles essentielles je vous invite à découvrir ce livre

Vous devriez également aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Je suis spécialisée dans la gestion du stress et l’accompagnement des femmes de 40 ans à la préménopause et ménopause, mais aussi des troubles féminins.

Transmettre est une passion et les rencontres sont toujours enrichissantes ! Je suis formatrice indépendante pour plusieurs organismes de formations en naturopathie.