Les élixirs floraux

naturofleursdebach

  • Qui dit Fleurs de Bach… dit fleurs ! Et bien oui, les fleurs de Bach sont des préparations faites à base de fleurs naturelles (donc non cultivées) et de bourgeons ou fleurs d’arbres :  38 fleurs différentes en tout. On leur ajoute de l’alcool de raisin juste pour stabiliser la préparation dans le temps, mais l’alcool n’a pas de rôle autre.
  • Qui dit Bach… dit non pas le célèbre compositeur mais le non moins célèbre Dr Bach, éminent médecin anglais de la fin du XIXème siècle, début du XXème siècle, qui découvrit, mis au point et transmis cette méthode simple, naturelle au service du mieux être de l’humanité.

Parfois, à un moment ou à un autre de notre vie, nous pouvons nous sentir bousculé, perturbé, déstabilisé que ce soit physiquement, émotionnellement, psychiquement ou spirituellement…
Les fleurs nous aident à mieux gérer notre système émotionnel, dans ces moments difficiles, douloureux.
Comment me direz-vous ?

Et bien à chaque émotion humaine, état d’esprit, correspond une fleur tout simplement. Le plus difficile est de bien identifier ce que l’on ressent e d’accepter de le voir en « face ».
En effet, il n’est pas forcément aisé de reconnaître que l’on a tendance à se plaindre de notre sort « pauvre de moi » « je n’ai pas de chance » ou bien de se rendre compte que l’on est dans cet état. Ce qui est important c’est de savoir que cette émotion ou état d’esprit ce n’est pas nous mais ce que nous ressentons à un moment donné.
Nous sommes comme une sorte d’oignon… nous avons plusieurs couches les unes sur les autres et le but serait de permettre à chaque niveau de partir et de laisser apparaître celle directement en dessous : à terme nous serions alors vraiment ce que nous sommes donc dans le fond, notre vrai « moi ».
Il n’est pas non plus question ici de juger ou encore moins de condamner mais d’être en mesure de voir ce qui ne va pas et surtout comment cela se manifeste au quotidien.
Ainsi, dès que les états d’esprits ou émotions dites « négatives » sont identifiées on peut choisir les fleurs adaptées qui pourront alors nous aider à aller mieux.
Mais attention, ce ne sont pas les fleurs qui font le travail mais nous-mêmes aidés des fleurs.

Qu’est-ce que c’est ?

D’un point de vue pragmatique, concret, les Fleurs de Bach sont au nombre de 38 et sont réparties dans 7 groupes d’émotions ou d’états d’esprit. Elles sont disponibles en flacon de 20 ml que l’on peut trouver dans des pharmacies, parapharmacies et magasins diététiques. On peut les combiner jusqu’à 6-7 fleurs dans une même préparation.
Il existe de fait une 39ème fleur, qui peut du moins être considérée et utilisée comme telle, qui est une composition : le rescue.

C’est la seule composition que le Dr Bach ait mise au point et qui est grandement utile en cas d’urgence, dans le sens subjectif du terme.

Je m’explique : le caractère d’urgence est relatif à chaque personne, par exemple si le fait d’aller à un rendez-vous (dentiste, médecin, entretien d’embauche, examen…), d’avoir assisté à un accident devant vous, d’être victime d’une agression (physique ou verbale)… vous déstabilise, le même événement n’aura pas le même impact chez tout le monde, ne déstabilisera peut-être pas votre voisin, votre enfant ou votre conjoint. Ainsi l’un aura besoin d’un soutien ponctuel et l’autre pas… C’est là toute la finesse des Fleurs de Bach. Tout réside dans le ressenti de la personne concernée et en demande de soutien qu’il soit donc ponctuel comme nous venons de le voir ou de plus longue haleine.

Les émotions

Qui dit ressenti… dit émotions. Qu’entendons nous par émotions ?
Tout d’abord il doit être clair que traiter les émotions ne veut absolument pas dire supprimer, éviter, vivre sans émotions… au contraire ! Il s’agit de « limer » les extrèmes, les pics émotifs qui nous empêchent de vivre confortablement notre vie. En aucun cas, et je dirais même surtout pas, on vise le « zéro » émotion.

On pourrait dire que les émotions ont deux faces… l’une qui pourrait être dite « négative » du fait qu’elle nous envahit parfois, nous bouscule, nous déstabilise… et l’autre « positive » qui est en fait l’autre face de la médaille, qui nous caractérise, nous aide à vivre, nous accompagne.
Par exemple quand on a peur, de tout, de choses bien définies telles que la peur du lendemain, du noir, de la maladie, de la mort… on aurait bien besoin de prendre « mimulus » (la mimule) qui nous aiderait alors à transformer cette énergie invalidante en courage d’affronter la vie et ce qui nous a, jusqu’alors, empêché de vivre par moment ou même en permanence.

Ainsi le « négatif » est devenu « positif » : les deux faces d’une même pièce. Les émotions c’est la vie.

Il est essentiel de rappeler que ces élixirs floraux ne peuvent pas et ne doivent pas se substituter à un traitement médical.

Vous devriez également aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Je suis spécialisée dans la gestion du stress et l’accompagnement des femmes de 40 ans à la préménopause et ménopause, mais aussi des troubles féminins.

Transmettre est une passion et les rencontres sont toujours enrichissantes ! Je suis formatrice indépendante pour plusieurs organismes de formations en naturopathie.